Esperance et Cap Legrand : kangourous, plages de sable blanc, treks et colocs portés disparus

IMG_4482

Nouvelle étape de notre roadtrip en Australie : Esperance.

Depuis le début de notre périple, c’est LA destination qui nous fait rêver. Tous les voyageurs que nous avons croisés nous l’ont vivement conseillée. D’après eux, on peut trouver au parc national de Cap Legrand les plus belles plages d’Australie et faire des treks magnifiques.

Qu’en est-il en vrai ?

IMG_4330

Notre meilleur camping d’Australie

Cap Legrand étant un parc national, nous n’avons pas l’autorisation de nous installer avec le van n’importe où. Il n’y a pas d’aire d’arrêt gratuite à moins d’une heure autour d’Esperance et nous ne souhaitons pas faire de camping sauvage. Nous devons donc nous rendre dans l’un des deux campings payants de Cap Legrand.

Ces campings sont très prisés, les places sont rares et aucune réservation n’est possible. Seule solution : faire la queue dès l’aube et attendre qu’une place se libère.

Arrivés à 7 heures du matin, nous avons de la chance. Nous sommes le deuxième van dans la queue. Après 2 heures d’attente, les emplacements commencent à se libérer et nous nous retrouvons sur un grand emplacement protégé par les arbres à quelques mètres de la plage. Pour seulement 10 dollars par personne et par jour, nous avons la chance de pourvoir nous installer quelques jours dans un lieu magique. Le parc est immense et le nombre très limité d’emplacements de camping permet de réguler grandement le nombre de touristes.

IMG_3947

Les kangourous de Cap Legrand

Au milieu de cette nature préservée, nous ne tardons pas à rencontrer l’animal emblématique d’Australie : le kangourou. Dès la nuit tombée, ils n’hésitent pas à sortir de leurs cachettes pour se promener tranquillement dans les allées du camping. Tomber nez à nez face à un kangourou de 1m80 de haut en allant aux toilettes à 2 heures du matin, nous sommes bien en Australie !

Mais les kangourous du Parc National du Cap Legrand sont aussi visibles en plein jour. Il suffit de se rendre sur la célèbre plage de Lucky bay. Des petits kangourous sauvages viennent y grignoter des brins d’herbe avant de se relaxer près de l’eau bleue turquoise. À force de côtoyer les humains, les kangourous se laissent facilement approcher.

IMG_4410

Où sont passés nos colocs ?!

Nous revenons à notre super camping en fin de journée. Pour avoir une vue imprenable sur le coucher du soleil, nous décidons d’aller faire une petite balade sur la montagne qui nous fait face. C’est le point de départ d’un sentier balisé qui longe toute la côte du Parc National. Nous décidons de nous arrêter à mi-hauteur juste avant que le chemin ne contourne la montagne. Nos colocs de van, une fille et deux garçons, décident de monter plus haut. Pensant prendre un raccourci, ils sortent du sentier pour escalader directement la roche en direction du sommet. Ils disparaissent très vite derrière les broussailles. Nous ne nous inquiétons pas, ils sont jeunes mais adultes.

IMG_4157

Apres le magnifique coucher du soleil, alors que la luminosité est bien descendue, Clément et moi décidons de revenir au van. Nous jouons aux cartes en attendant le retour des autres. Les minutes s’écoulent, la fille revient toute seule. Elle était avec les garçons mais elle a décidé de rebrousser chemin quand le « raccourci » s’est avéré être une succession de rochers à escalader. Elle est descendue avant la nuit mais a eu du mal à retrouver le sentier. Elle ne sait pas où sont les garçons.

On commence à s’inquiéter. Sûrement pour rien… On décide de leur laisser une heure supplémentaire. Au bout de cette heure, s’ils ne sont toujours pas de retour, Clément ira à leur recherche.

Bien évidemment l’heure passe et personne n’est de retour. Il fait maintenant nuit noire. Les deux disparus sont en claquettes, avec pour seule lampe un iphone. S’ils sont perdus sans batterie, Clément pourra leur montrer le chemin avec sa lampe. Restées toutes les deux dans le van, les filles entendent Clement crier au loin le nom des deux colocs manquants. Aucune réponse. Les minutes sont longues. Le camping entier finit par se réveiller. Les campeurs, principalement des personnes âgées, commencent à sortir en se demandant ce qu’il se passe. Un petit groupe de curieux s’agglutine en bas de la montagne. Clément continue de hurler en suivant le sentier du trek. Finalement, on entend des voix au loin dans des buissons épais.

En bas de la montagne, les campeurs commentent, font des pronostics : « il y en a combien là haut ? Trois ? Quatre ? Mais c’est dangereux ! C’est irresponsable ! … »

Inquiets, les responsables du camping ont même prévenu les Rangers du parc.

Soudain, un homme revient de sa caravance avec une torche longue portée. Ainsi équipé, il éclaire des parties entières de la montagne et finit par retrouver les deux portés disparus. Rejoints par Clément, ils finissent par retrouver le sentier. Ils ont perdu leurs claquettes et ils sont couverts d’écorchures causées par les buissons épineux.

Arrivés en bas, le comité d’accueil (= la leçon de morale) est assuré par la responsable du camping. On rappelle les Rangers pour leur annoncer la bonne nouvelle puis le groupe de curieux retourne au lit, presque déçus par cette fin heureuse. Ils espéraient sûrement un peu plus d’action 🙂

Trek au sommet du Frenchmans Peak

IMG_4228

Il n’est pas question de quitter le parc de Cap Legrand sur cette péripétie. On décide de faire un petit trek tous ensemble. Mais nous avons retenu la leçon de la veille. Nous partons avec de quoi grignoter et des lampes pour la descente. Objectif : admirer un nouveau coucher du soleil au sommet du Frenchmans Peak, le plus haut sommet du parc. Les parois de granit sont abruptes mais la montée se fait assez facilement avec de la motivation. Une fois arrivés en haut, la vue est magique. On a une vue du parc à 360°.

IMG_4338

Notre séjour à Esperance se termine sur cette bonne note. Après deux mois de road trip en groupe, c’est aussi le moment de nous séparer de nos colocs. Ca n’a pas été simple tous les jours, mais on a vécu des aventures incroyables tous les 5.

À très bientôt !

Clo & Clem

IMG_4429

 

3 comments

  1. Je ne connais pas ce coin de l’Australie mais c’est vrai que d’après la photo, les plages ont l’air superbes et la photo avec le kangourou est assez assez incroyable !

    humm , peut-être qu’une visite à Cap Legrand s’impose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *