Peut-on être végétarien en voyage ? Nos expériences à travers le monde

IMG_5345

Durant ces deux dernières années, nous avons eu l’opportunité de voyager dans des pays totalement différents, tant au niveau des paysages que de la culture. Étant très gourmands, nous nous sommes particulièrement intéressés aux habitudes alimentaires à travers le monde.

Malgré la mondialisation, il existe de très nombreux pays où les habitudes alimentaires sont à l’opposé de celles que nous connaissons. Nous avons expérimenté des cuisines très diverses et nous nous sommes demandés s’il est possible pour un végétarien de voyager partout dans le monde sans souci.

L’Asie centrale en hiver : Etre végétarien par -40 degrés ?

IMG_8059
IMG_8073
Pendant les premiers mois de notre tour du Monde, nous avons traversé les steppes gelées et les montagnes enneigées des pays en -stan. Pour survivre, les populations se nourrissent essentiellement de viande grasse de mouton (voire uniquement du gras), du pain et du riz. Du coup, même sans être végétarien, c’est déjà très difficile de varier son alimentation. Réussir à voyager en tant que végétarien dans ces conditions relève donc déjà de l’exploit…

Groenland : le pays qui ne produit pas de légumes

IMG_0240

Si l’Asie centrale est déjà un beau défi pour un végétarien, le Groenland se révèle encore plus difficile. Pourtant, lors de notre voyage au Groenland, nous avons fait la connaissance de Hanz, un touriste allemand végétarien.

Le Groenland est certainement l’une des régions les plus carnivores au Monde. Les Inuits mangent même la viande crue ! C’est un peuple de chasseurs car c’était tout simplement leur seul moyen de survivre. Aujourd’hui, il est même toujours possible d’acheter une arme à feu dans certains supermarchés. Phoques, baleines, rennes, lapins, bœufs musqués… C’est le paradis des amateurs de viande mais l’enfer des végétariens et des associations de défense des animaux.

Amusé, Hanz nous raconte sa dernière visite dans une famille groenlandaise : « La semaine dernière j’ai été invité à dîner. Un peu plus tôt dans la journée, la mère de famille me téléphone pour me demander si j’ai des allergies alimentaires. Même si ce n’est pas une allergie, j’en profite pour lui dire que je suis végétarien. Elle a essayé de cacher tant bien que mal de cacher sa gêne mais j’ai compris à sa voix que quelque chose clochait. Le plat principal était déjà sur le feu. Elle avait préparé sa spécialité, un ragoût de rennes. Je lui ai dit de ne pas s’inquiéter, j’allais venir avec mon repas. Durant la soirée, la discussion principale s’est naturellement portée sur le fait que je sois végétarien. La famille était totalement intriguée. Ils m’ont demandé combien d’argent par mois je gagnais pour me permettre de ne manger que des légumes. Ils me pensaient richissime ! »

Et pour cause ! Aucun fruit et légume ne pousse au Groenland. Avec le réchauffement climatique, il y a bien quelqu’un qui essaye de faire pousser des pommes de terre au sud du pays, mais avec un succès très limité…

IMG_0651

Tout est importé en bateau ou en avion depuis le Danemark, et ça se ressent dans les prix. Les fruits et légumes sont vendus à l’unité, et non au kilo. 1,5 euros LA tomate, 3 euros LA courgette… Imaginez le prix colossal pour se préparer une petite salade 🙂 Surtout que, en comparaison, le kilo de saumon sauvage est à seulement 7 euros !

Inde : bye bye la viande, bienvenue au pays végétarien par excellence

inde1-2En Inde, nous avons voulu nous installer quelques mois pour réaliser un documentaire  dans lequel nous voulions expérimenter la vraie vie des Indiens. Et un aspect très important de la vie quotidienne de la majorité des Indiens, c’est le fait d’être végétarien.

Par exemple, sur toutes les boîtes d’aliments indiens, il y a une petite pastille de couleur pour savoir très rapidement si le plat est végétarien ou non.

En immersion dans une famille végétarienne

inde5-3

En Inde, la majorité de la population est hindouiste, donc végétarienne. Et leur croyance va au-delà du simple fait de ne pas manger de la viande…

Quand nous avons visité des appartements à Bombay, on nous a tout de suite demandé si nous étions végétariens ou non car de nombreux appartements sont interdits au non végétarien. Si le propriétaire est hindou, même s’il n’habite pas dans les lieux, il est absolument inacceptable de faire entrer de la viande dans l’appartement sous peine de devoir shampouiner tout l’appartement du sol au plafond 3 fois ! C’est le seul moyen de calmer les dieux.

Nous avons finalement trouvé une colocation avec un couple d’hindous, Meena et Anil. Et cette règle était bien évidemment aussi valable chez eux. Adieu viande, poisson, œufs… Bonjour fruits, légumes et céréales en tout genre.

Devenir végétarien, après avoir passé plusieurs mois à manger de la viande à quasiment tous les repas, c’est un grand écart pas si évident. Et la difficulté est considérablement augmentée quand on ne sait pas cuisiner les légumes du coin. Heureusement, de nombreux restaurants en Inde proposent des menus végétariens, et nous avons bien été aidé par Meena. Ce fut pour nous l’occasion de découvrir toute la richesse des plats indiens végétariens.

inde4-2

Le jour de la gaffe impardonnable

En faisant les courses dans un des nombreux centres commerciaux de Bombay, on tombe sur un rayon de produits importés. Du fromage français ! Ça fait plusieurs mois qu’on en rêve ! Les Hindous ont le droit de boire du lait. On ne résiste pas. Ce soir, c’est plateau de fromages !

De retour à l’appartement, nous entreposons notre trésor dans le frigidaire commun. Quelques instants plus tard, Meena vient nous demander comment nous fabriquons le fromage en France. Nous tentons une explication sans trop savoir nous même le processus de fabrication. Pour nous, c’est tout simplement du lait fermenté. Mais Meena ne semble pas convaincue par nos explications. Elle semble même très contrariée.

« – Vous êtes sûrs qu’ils ne doivent pas tuer l’animal pour faire du fromage ?

  – Non ! Bien sûr que non ! Ce n’est que du lait ! L’animal reste en vie. »

Nous sommes tellement sûrs de nous que nous finissons, semble-t-il, par la convaincre. Pour en avoir le cœur net, nous fonçons sur internet pour vérifier que le fromage est bien un aliment végétarien et là, c’est le drame…

Nous découvrons avec stupeur que l’un des ingrédients des fromages à pâte dure est la présure. C’est l’élément qui permet au lait de coaguler pour former le fromage. Et la présure naturelle ne se trouve que… dans les estomacs des veaux. Pour faire du fromage, il faut donc tuer un veau ! Enfer et damnation ! Qu’avons nous fait !?

Aussitôt, nous attrapons en douce le fromage à pâte dure dans le frigo et inventons un prétexte pour sortir. La conscience un peu calmée, nous dévorerons notre fromage en quelques secondes assis dans l’escalier de l’immeuble.

Finalement, même au pays où les végétariens sont rois (voire dictateurs), nous n’avons pas réussi à tenir un régime strictement végétarien 🙂

A bientôt pour de nouvelles aventures

Clo & Clem

 

1 comment

  1. Sans doute une question que je ne me suis jamais posé, mais c’est pertinent ! L’Inde est le paradis pour ça, leur cuisine végétarienne est à tomber par terre … mais en effet c’est difficile et parfois dommage de se priver de toutes ces bonnes choses ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *