visiter Porto : Ne vous fiez pas aux apparences

Porto de nuit

Porto est une ville étonnante et aux multiples facettes

Si on vous parle de Porto et que vous êtes à l’heure de l’apéro : cela vous évoque surement ce fameux vin fortifié et sucré. Au 18ème siècle, les Anglais, interdits de commerce avec la France, vinrent au Portugal se fournir en vin. Pour conserver ce vin jusqu’en Angleterre, ils y ajoutèrent du Brandy ce qui lui donna ce goût si particulier.

Porto est aussi reconnue pour la spécialité culinaire du Portugal : le Bacalhau (= la morue). Chaque restaurant de la ville le propose en tête de menu. Cuisiné de multiples manières, ce poisson est un régal pour les papilles.

Porto vin

restaurants Porto poisson

Enfin, si quelqu’un vous a déjà parlé de Porto, il vous a peut-être fait une description apocalyptique de cette ville : abandonnée, délabrée, aux façades d’immeubles en ruine. Au cours du XXème siècle, la population, surtout les jeunes, a délaissé le centre-ville de Porto pour s’installer en bord de mer. Même si depuis quelques années, la ville connaît une belle renaissance, il existe toujours de nombreux immeubles abandonnés en plein centre-ville.

immeubles délabrés Porto

Pour nous, Porto est avant tout une ville charmante qui mérite qu’on s’attarde au-delà de cet aspect délabré. Quoi de plus agréable que de flâner dans les ruelles étroites et escarpées de la vieille ville, se promener au bord du fleuve Douro, passer de l’autre côté de la rive en empruntant le pont de Dom Luis I construit par un élève de Gustave Eiffel et enfin boire une sangria bien fraîche en mangeant des sardines grillées.

bord de la rivière du Douro Porto

vue sur la ville de Porto

Porto en hiver ?

Janvier 2013 : Une tempête de neige fait rage en France. Nous partons en quête du soleil dans le sud de l’Europe. Destination Porto : en hiver, il n’y neige pas, mais il pleut et 100% des habitants ont un parapluie… Qu’importe, au moins il ne fait pas froid.

Après avoir pris le métro (qui s’apparente plus à un tramway qu’autre chose) de l’aéroport jusqu’au centre-ville, nous nous rendons à l’hôtel. L’Almada Guesthouse se situe dans une rue parallèle à la place de l’hôtel de ville de Porto. Nous nous arrêtons devant le numéro 38.

Rien n’indique qu’il s’agit d’un hôtel, mis à part une petite inscription “Almada Gueshouse“ au niveau de la porte. A l’intérieur, nous sommes accueillis par un jeune homme très agréable.

Il nous fait visiter la maison : au premier étage une cuisine commune où tout est mis à notre disposition de jour comme de nuit (jus divers, fruits frais, pains, café, thé…) et un coin internet. Aux étages suivants, nous découvrons les chambres.

La nôtre est immense ! Au dernier étage, nous disposons d’un salon commun et d’une terrasse avec une vue sur la grande tour de l’hôtel de ville. Tout est fait pour se sentir comme chez soi.

porto 1

Mise à part le lit king size, qu’avons nous essayé à Porto?

– Un énorme 10/10 pour ce déjeuner dans une petite échoppe au milieu du marché de Bolhão. Le “restaurant“ ne paye pas de mine, mais nous y dégustons des sardines succulentes entourés de Portugais “pur jus“ ! 

– Les azulejos de la gare ferroviaire de Porto méritent également de s’y arrêter. Les azulejos sont des carreaux peints à la main. Ils ornent les façades de nombreux monuments de la ville. Dans le hall de la gare, pas moins de 20 000 azulejos forment une immense fresque.

– La dégustation de Porto et la visite des caves valent le détour sur l’autre rive du Douro. Pour revenir et éviter la montée, rien de mieux que d’empreinter le téléphérique de nuit. Une drôle d’expérience et une vue magnifique sur la vieille ville éclairée ainsi que sur le magnifique Pont Dom Luis I.

porto 5

gare Porto Azulejos

Porto de nuit pont Louis I

porto 33

Ce qui est génial à Porto c’est qu’on peut bien manger pour pas cher en évitant le quartier touristique. Une belle dorade avec des légumes à 6 euros… What else? Par contre, comme partout au Portugal, les petits amuses gueules servis sur la table sont payants, même le pain.

 

Notre ÉNORME coup de coeur

c’est pour ce restaurant sur lequel nous sommes tombés par hasard. Le Canastra Azul (rue Taipas). Le patron nous accueille chaleureusement et nous installe dans sa toute petite salle. Alors que nous n’avons rien commandé, il nous sert à boire et à manger. Etonnés, nous regardons nos voisins de table, qui mangent la même chose que nous. Nous comprenons alors qu’il n’y a pas de menu. Le patron fait le service et la cuisine en même temps. Il n’y a donc qu’une entrée, qu’un plat et qu’un dessert, mais à volonté ! Amusés par ce concept, nous dégustons alors notre repas qui s’avère délicieux. Lorsque nous demandons l’addition, le patron nous amène une corbeille… vide. Nous lui expliquons qu’il a oublié l’addition, et c’est alors qu’il nous explique qu’il n’y a pas d’addition. Nous pouvons donner ce que nous voulons. Un concept de restaurant très sympa qui nous a fait passer une excellente soirée.

Au final, nous sommes ravis de ce week-end qui nous a donné envie de découvrir davantage le Portugal 🙂

IMG_5734

IMG_5749

 

A mardi prochain pour un nouveau récit de voyage !

Clo & Clem

4 comments

  1. aurélie

    on a pas eu la fin du voyage, l’annulation du vol pour Paris à cause de la neige. J’avais envie d’en savoir plus !
    Sinon, votre article m’a donné envie d’aller sur vos pas à Porto 🙂 Un jour…

  2. Waouh l’idée du restaurant est sensass !!! Effectivement je crois qu’il n’y a pas que à Porto mais partout dans le Portugal qu’on mange pas cher !!! Le Portugal est un pays vraiment magnifique et chaleureux !!!! L’article vraiment sympa qui me donne l’envie d’aller à Porto 🙂

  3. Je rentre de Porto et même impression pour moi (avec le soleil en plus et la pluie aux abonnés absent)… Je retournerai au Portugal, c’est certain! Gros faible pour les caves à vin et leur quartier qui permet d’admirer la Ribeira juste en face.
    Niveau culinaire, j’ai adoré le poulpe au four! Délicieuse surprise.

  4. Bdg

    Nous sommes en ce moment à porto et il pleut. Demain nous essayerons ce restaurant. Pour nous le Portugal c est sans plus et je ne pense pas qu’ on y retournera même si les portugais sont sympas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *