Rajasthan : Le royaume des Maharajas (partie 2 – par Clem)

fort Meherangarh Jodhpur Rajasthan

Savez-vous pourquoi Jodhpur est bleue ?

Pourquoi Jaipur est rose ?

Vous voulez découvrir les Maharajas ?

En lisant cet article, le Rajasthan n’aura plus de secret pour vous 🙂

Après 2 jours exceptionnels passés à Jaisalmer à méditer dans le désert du Thar, il nous faut reprendre le train pour notre prochaine étape de la région du Rajasthan : Jodhpur.

Le trajet en rickshaw de la gare à l’hôtel nous met immédiatement dans le bain. Après Jaisalmer la calme, voici Jodhpur la déjantée. Dans un dédale de ruelles étroites, nous slalomons au beau milieu d’un interminable cortège qui fête un mariage.

hotel cosy Jodhpur Rajasthan

Nous arrivons à l’hôtel Cosy, une charmante demeure toute bleue. N’ayant pas réservé, nous avons la surprise d’apprendre qu’il n’y a plus de chambre libre. Seule solution : camper sous une tente sur le toit. Original et économique !

De là, nous découvrons une belle vue sur la ville et ses maisons bleues. Les maisons sont peintes en bleue pour indiquer l’appartenance à la caste brahmane (celle des prêtres, enseignants et hommes de loi entre autres). Mais cette couleur permettrait aussi de repousser les moustiques.

tente hotel cosy jodhpur rajasthan

Notre « chambre » sur le toit de l’hôtel

vue toits Jodhpur Rajasthan

vue sur les toits de la ville bleue

Le fort de Meherangarh

De notre tente, nous pouvons également admirer l’immense forteresse de Meherangarh, juchée sur une colline haute de 125 mètres qui surplombe la ville, l’une des merveilles d’un des maharajas du Rajasthan. Alors que nous partons la visiter à pied, nous nous retrouvons totalement perdus dans un véritable labyrinthe de ruelles minuscules. Les rickshaws et les motos n’ont de cesse de nous frôler en nous klaxonnant tandis que nous essayons de contourner les vaches impassibles. Oui oui, pas de doute, c’est bien l’Inde… Finalement, nous nous résignons à la solution de facilité : prendre un rickshaw.

En quelques secondes, nous nous retrouvons dans le fort, véritable paradis pour les oreilles et les yeux. Plus aucun bruit, plus âme qui vive (ou presque) et une vue imprenable de la ville depuis les remparts.

La visite du fort en elle-même s’avère aussi très intéressante. Le fort, construit au XVème siècle, est immense et bien conservé. Les anecdotes de l’audioguide nous font découvrir comment vivaient les Maharajas du Rajasthan. Nous découvrons ainsi la signification des petites mains en terre cuite près de la Porte de Fer (l’une des sept portes qui permettent d’accéder au fort) : ces mains rappellent le sacrifice des veuves des Maharajas qui devaient se jeter dans le bûcher funéraire !

Meherangarh Jodhpur Rajasthan

vue intérieur fort Meherangarh Jodhpur Rajasthan

Sur notre lancée, nous nous rendons au Jaswant Thada, un superbe mémorial entièrement en marbre.

Nous finissons par le Umaid Bhawan Palace, qui est à la fois la demeure du Maharaja actuel, un hôtel grand luxe et un musée.

Nous quittons Jodhpur, heureux d’en avoir autant appris sur l’Inde des Maharajas.

Jaswant Thada Jodhpur Rajasthan

Umaid Bhawan Palace Jodhpur Rajasthan

 

Jaipur, la capitale du Rajasthan

Notre dernier arrêt avant de quitter le Rajasthan est : Jaipur. Dès les premiers instants, nous comprenons qu’il s’agira certainement de l’étape la moins intéressante. Jaipur ressemble davantage aux villes modernes comme Delhi.

Après Jodhpur, “La ville bleue“, nous voici dans “La ville rose“. En 1876, la ville fut peinte en rose (la couleur traditionnelle de bienvenue) en l’honneur de la visite du prince Albert (le mari de la reine Victoria et non Albert de Monaco).

ville rose Jaipur Rajasthan

La capitale du Rajasthan

Nous commençons, comme d’habitude, par la demeure historique du Maharaja local, en l’occurrence le City Palace. Comme dans toutes les anciennes demeures de Maharaja, nous y visitons un musée avec les habits et les armes d’époque. Rien de très original pour nous. Dans une cour, nous pouvons admirer les deux plus grands conteneurs en argent du monde. Insolite mais d’un intérêt limité 🙂

charmeur serpent jaipur rajasthan

A la sortie, nous tombons sur notre premier charmeur de serpent du Rajasthan qui nous propose de venir passer un moment avec son cobra. Pas téméraires pour un sou, nous refusons poliment.

 

musée jaipur rajasthan

En quête d’un bon restaurant, nous décidons de suivre les conseils du Lonely Planet : «Proche du City Palace et ouvert en façade, il sert une bonne cuisine végétarienne, indienne, chinoise et occidentale, dans un restaurant sans grand cachet. Son personnel est aimable ». Nous nous retrouvons alors dans un grand hangar garni de quelques bancs, de tables et d’une tenace odeur d’urine. Merci le Lonely ! N’osant pas dire au serveur que finalement nous ne souhaitons pas rester, nous nous installons. Malgré l’atmosphère “spéciale“, le repas fut bon et le serveur très sympa. Comme quoi.

centre mesure astrologique jaipur rajasthan

Nous enchainons avec la visite du Jantar Mantar, un centre de mesures astrologiques mondialement connu. Malheureusement, nous n’avons pas pris de guide. Autant vous prévenir tout de suite, si un jour vous allez dans un centre de mesures astrologiques, prenez un guide. Les constructions sont intrigantes, étranges mais totalement incompréhensibles pour le commun des mortels.

Les visites se terminent avec le monument le plus connu du Rajasthan, le fameux palais des vents. La visite est très courte mais permet de prendre de belle photos et de se mettre quelques instants à la place des femmes du palais de l’époque qui ne pouvaient entrevoir la vie extérieure qu’à travers ce mur troué.

Dans le train qui nous ramène à New Delhi, nous nous endormons, lessivés par cette semaine intense au Rajasthan, une des plus magiques régions du monde.

palais des vents jaipur rajasthan

elephant inde

 

A bientôt pour un nouveau récit de voyages 🙂

Clo & Clem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *