Wadi Rum : on tombe amoureux du désert en Jordanie

vue désert jordanie

Partir à la découverte d’un environnement mystérieux : le désert

Avant de découvrir le Wadi Rum, nous avions une image assez cliché des déserts : des dunes, beaucoup de sable et pas grand chose à faire…

Alors quand on nous a proposé d’aller découvrir le désert en Jordanie pendant une journée entière, baaaaah honnêtement… on n’était pas méga enthousiastes. En plus, c’était prévu juste après Petra. Forcément, on pensait être déçus.

Et pourtant, le désert du Wadi Rum s’est révélé comme une des plus belles journées de tous nos voyages. Tout simplement 🙂

clo et clem wadi rum selfie

Premier pas dans le Wadi Rum à dos de dromadaires

Arrivés au dernier village avant le désert, la route s’arrête net et le minibus aussi. Un petit groupe de bédouins et de dromadaires nous attend. Tout de suite, ça met dans l’ambiance.

Doucement mais sûrement, nous nous éloignons de la civilisation bercés par la démarche souple de nos montures. La magie commence doucement à opérer. Les paysages grandioses se dévoilent autour de nous au fur et à mesure de notre avancée.

Dans le désert, tout semble comme figé. Du coup, on a véritablement le temps d’apprécier les paysages qui nous entourent.

dromadaires wadi rum

Un désert pas comme les autres

Le Wadi Rum n’est pas un désert de dunes comme le Sahara. Nous avançons dans de grandes étendues de sable entourées de grandes montagnes oranges et rouges. Nous n’avons jamais été aux Etats-Unis, mais on se croirait dans des paysages du Far West comme Monument Valley. Ce n’est pas un dromadaire qu’il nous faut, c’est un cheval au galop 🙂

Au bout de 2 heures de promenade, nous ne distinguons plus le village dernière nous. En revanche, nous commençons à croiser nos premières tentes bédouines. Dans le Wadi Rum, les bédouins ont monté des camps de tentes qui accueillent les touristes qui souhaitent passer la nuit dans le désert. Et, par chance, c’est notre cas.

Nous sommes accueillis dans une grande tente pour le déjeuner. Assis sur des tapis, on nous amène des grands plats de légumes mijotés accompagnés de galettes de pain. Un délice !

tente bédouin

Mais, contrairement à ce que l’on pensait, il ne nous faut pas trainer « à table » car nous avons un programme chargé pour cet après-midi.

Le Wadi Rum nous réserve bien des surprises

A côté de la tente, les dromadaires se sont volatilisés, remplacés par une jeep pick-up. Nous avons plusieurs lieux à voir éloignés les uns des autres. En dromadaire, il nous aurait fallu plusieurs jours que nous n’avons pas.

jeep pick up wadi rum

Assis, à l’arrière du pick-up, nous roulons à toute vitesse sur les pistes du Wadi Rum tout en profitant des paysages les cheveux au vent. Le pied 😀

Nous découvrons la diversité du désert :

des arches naturelles sur lesquelles nous pouvons escalader

arche wadi rum

des dunes de sable sur lesquelles nous pouvons surfer

surf dune desert jordanie

D’immenses gorges où nous découvrons avec stupeur des gravures qui datent du 3ème siècle pour les plus anciennes

gorge wadi rum

Au moment où le soleil commence à tomber, les couleurs du désert deviennent magiques. Tout s’éclaire autour de nous d’une douce lumière orange. Nous en profitons pour monter en haut d’une des montagnes qui nous entoure. Nous sommes époustouflés par le spectacle de ce coucher de soleil hors du commun.

coucher de soleil wadi rum desert

Perdus au milieu de milliards d’étoiles

La nuit tombée, nous retournons à notre camp pour dormir. Mais nous ne voulons pas que cette journée se termine.

Au milieu du camp, des bédouins s’affairent à creuser un trou. Alors que nous nous demandons ce qu’il se passe, ils sortent du trou notre dîner, du poulet cuit à l’étouffé sous la terre. Le poulet est tellement moelleux que nous l’engloutissons à toute vitesse.

Dehors, un nouveau spectacle est apparu au dessus de nos têtes : des milliards d’étoiles. Au milieu du désert, loin de toute pollution lumineuse, nous pouvons admirer l’immensité de la voie lactée.

Nous terminons la journée sur la terrasse, sirotant du thé autour d’un chicha, la tête dans les étoiles. Que demander de mieux ?

voie lactée

A bientôt pour de nouvelles aventures 🙂

Clo & Clem

8 comments

  1. Gabrielle

    Bonsoir Clo et Clem ! 🙂

    Je suis tombée par hasard sur ces photos et votre article en recherchant des images de Wadi Rum. Les vôtres sont superbes ! Cela m’a donné encore plus envie d’y aller .. Le problème, c’est que j’ai un compagnon qui ne se sent pas rassuré étant donné les derniers attentats, la conjoncture actuelle, etc .. Je recherche à tout prix des témoignages de personnes qui y sont allées récemment pour espérer lui faire changer d’avis (nous allons en Israël fin Janvier et je voulais absolument en profiter pour faire un tour dans ce magnifique désert si près d’Eilat).

    Pouvez vous me donner votre ressenti à ce sujet ? Et aussi, quel agence ou tour opérateur avez vous choisi pour faire cette excursion ? (sur internet j’ai trouvé jordantracks qui proposent des choses sympas). Je me suis résignée pour Pétra (je sais, c’est terrible..) mais j’ai encore espoir de lui faire changer d’avis. Help ! ^^

    Merci d’avance pour vos réponses, bonne continuation pour vos voyages !

    • Clo & Clem
      Author

      Bonsoir Gabrielle 😀
      Pendant nos quelques jours en Jordanie, on s’est senti totalement en sécurité et on a pu profiter pleinement du voyage. Si vous allez en Israël, ce serait dommage de ne pas faire un petit détour par la Jordanie si vous en avez l’occasion. C’est si proche :p Par contre, nous ne sommes pas passé par une agence, donc nous n’avons malheureusement pas de conseil sur ce point.
      Après, ce serait dommage que ton compagnon y aille à contre coeur :/ On peut comprendre que la situation actuelle lui fasse peur et qu’il préfère ne pas prendre de risque, surtout en vacances. Il y a eu un attentat récemment sur un site que nous avons visité donc on n’est jamais à l’abri de rien mais ça aurait pu se passer aussi à Paris, Berlin, Jerusalem…
      Dans tous les cas, on conseille à tout le monde de visiter le site officiel des conseils aux voyageurs (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/jordanie/) avant de partir, qu’importe la destination. Comme ça, vous aurez les dernières infos et vous saurez si vous partez en sécurité. D’après le site, vous pouvez toujours visité la Jordanie sans problème si vous évitez les frontières syrienne et irakienne.
      Bon voyage en tout cas 🙂

  2. Gabrielle

    Merci beaucoup pour votre réponse 🙂

    A vrai dire, il ne sera pas plus rassuré à Wadi Rum qu’à Jerusalem par les temps qui courent. Mais sauf contre indication de dernière minute par le gouvernement, il est finalement partant pour y aller 🙂

    Je vais regarder comment nous allons faire alors !

    Merci encore et encore bravo pour vos magnifiques photos !

    • Macha

      Hello Gabrielle, je me permets de faire irruption dans votre conversation 🙂 Si besoin, je peux vous proposer le contact d’une française vivant depuis de nombreuses années comme guide dans le désert du Wadi Rum et qui saura sans nul doute vous rassurer 🙂 Si elle est sur place au moment de votre visite, je suis sûre qu’elle se fera un plaisir d’organiser votre séjour sur place.

      • Pierre

        Hello Macha,
        On y part dans une semaine avec ma femme. Peux tu ‘s’il te plaît m’envoyer le contact de ton amie ? Je cherche à organiser nos 2,3 jours dans le désert.
        Merci
        Amicalement
        Pierre

  3. Du désert, il se dégage une atmosphère envoûtante, difficile à cerner, à comprendre pour qui n’y a jamais mis les pieds… Là, en plus du sable, il y a ces paysages rocheux merveilleux.
    Merci pour le partage et les photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *