Tour du monde en couple : se faire et se défaire, la peur d’être heureux

Voyager c’est souvent synonyme de « plaisir ». Malheureusement, dans les faits c’est beaucoup plus compliqué, surtout quand on est deux à le vivre.

 

Le danger d’un tour du monde quand on est un couple

IMG_8211

Qui ne rêverait pas de faire le tour du monde, surtout avec sa moitié ?

Alors qu’on n’arrivait pas à s’épanouir dans notre vie trop « rangée », en début d’année, on a décidé de partir à la recherche du bonheur. Un tour du monde pour une durée indéterminée.

On s’est dit que vivre cette magnifique expérience ensemble ne pouvait résulter que sur du positif. Seulement, il y a un paramètre que nous n’avions pas pris en compte : oui on est en couple, et qu’importe à quel point on se connaît et on se ressemble, on restera toujours deux personnes différentes. Du coup, on vit l’expérience différemment, on évolue différemment.

Pour des petites vacances, ça va. On part 2-3 semaines puis on revient à notre vie d’avant. Mais pour un tour du monde c’est différent. Déjà on est ensemble 24h/24 durant une très longue période. Donc pendant une longue durée on va vivre chaque événement différemment. Et quand deux individus vivent des choses différentes, plus le temps passe, plus ils s’éloignent.

 

Le voyage, une thérapie qui nous amène au plus profond de nous-mêmes

Plus on voyage, plus nos préjugés tombent. Dans notre cas, on n’est pas sortis « indemnes » de notre aventure en Asie centrale. C’est toute notre conception de la vie, tout ce qu’on pensait être le bien ou le mal, toute la perception de notre société, les fondations mêmes de ce pourquoi on pensait exister qui ont été chamboulées.

Peu de gens le savent mais les voyages changent considérablement quelqu’un. Or, comme on est deux dans un couple, on change et on prend souvent une autre direction. On vit l’expérience différemment, l’aventure fait écho à notre propre passé. On se questionne, on se remet totalement en cause, et on trouve sa nouvelle voie.

 

La peur de vivre enfin le véritable bonheur

Comment on a fait de notre côté ?

IMG_7513Jusque là ça a été plutôt simple. On a énormément parlé, échangé. À vrai dire, ça va faire 2 ans qu’on vit 24h/24 ensemble.
Pourtant, aujourd’hui on est passé à deux doigts de la séparation. Pourquoi ?

On était sincèrement heureux jusqu’au mois de juin où on a dû revenir en France. Tout s’est écroulé dans nos têtes. Et encore une fois, comme on est deux, on a vécu ça différemment chacun de notre côté. Notre bonheur fragile a été secoué par le blues du voyageur. On a eu du mal à tenir en place, on a même été au Groenland pour se changer les idées.

Puis tout s’est accéléré à notre retour du Groenland : on nous a offert une chance incroyable, celle d’avoir un vrai travail en lien avec ce qu’on aime faire, c’est à dire faire des vidéos en voyageant. Le rêve ultime pour nous.

Alors qu’on repartait, que tout semblait génial à mes yeux, j’ai oublié qu’on était deux. Clément a vécu les choses différemment. On n’en a pas parlé jusqu’à ce jour où tout s’est écroulé. Tout était parfait à mes yeux: job de rêve, paysage de rêve… On touchait enfin au but ! Je ne comprenais pas pourquoi il était aussi renfermé sur lui, et pourquoi il n’arrivait pas à être heureux.

Il y a eu une énorme dispute causée par l’incompréhension. On a vécu les choses chacun de notre côté sans se parler. Il a fallu que la famille s’en mêle pour apaiser nos maux et pour que le dialogue se créé à nouveau.

Aujourd’hui, peu à peu on se retrouve. Si Clément a réagi aussi différemment de moi, c’est à cause de son enfance, de son expérience propre de la vie. Il m’a dit : « je suis incapable d’être heureux ». J’ai compris qu’il avait peur d’être heureux, peur qu’enfin ce véritable bonheur naissant disparaisse comme tant de bonheurs passés disparus brutalement.
On a tout entre nos mains pour construire quelque chose de fort, mais rien n’est jamais acquis d’avance.

Un tour du monde nous change profondément, nous amène au plus profond de nous-mêmes et nous fait vivre les événements différemment quand on est en couple.
Il ne faut jamais oublier de parler, d’échanger, en voyage encore plus que dans une vie rangée.

On va s’en sortir même si c’est fragile. Une bonne corde doit tenir n’est-ce pas ? Merci à tous pour vos nombreux messages de soutien et retours d’expérience, ça m’a beaucoup touchée et ça a surtout aidé à guérir le mal que ça a pu causer en moi.

IMG_5518

Après ce mauvais départ j’espère qu’on retrouvera notre envie de voyager ensemble.

Je n’ai pas envie que l’aventure Clo & Clem s’arrête là.

 

A très bientôt pour un nouvel article ou une nouvelle vidéo 🙂
Claudia

 

 

36 comments

  1. Mélanie

    C’est un très bel article que tu viens de nous écrire, mais surtout une preuve de sincérité.

    Souvent, lorsque les gens partent faire le tour du monde, ils ne nous montrent que les côtés positifs de la chose. Tout est beau, les paysages,les gens, les coutumes… Mais on ne voit pas souvent l’arrière du décor.

    Il faut savoir compter sur l’autre, lorsque soit même on ne va pas bien. Dans les moments de stress, de panique…

    Vous vivez une belle aventure et même si aujourd’hui vous êtes repartis sur de moins bonnes bases, vous êtes plus forts que tout ça. C’est une mauvaise passe, comme tout couple peut avoir : les doutes, les remises en questions,… Pour moi, c’est important aussi que ces phases soient présentes. Cela permet de repartir du bon pied!

    Courage à vous, écoutez vous, soutenez vous, aimez vous mais surtout profitez de votre voyage!

    Des bisous

    Mélanie

    • Clo & Clem
      Author

      <3 c'est un très beau message qui fait du bien au coeur <3 merci Mélanie !
      En plus d'un an de voyage, c'est la première grosse dispute qu'on a. En un sens c'est rassurant car ça montre qu'on évolue. Le fait qu'on s'en sorte nous montre qu'on est plus fort que ça, et finalement c'est une belle épreuve passée ensemble.

      Des bisous depuis le fin fond de l'Inde !

  2. Sof

    C’est très touchant et en même temps très réaliste et cela nous permet aussi de ne pas idéaliser et rejeter la vie peut être un peu ennuyeuse parfois que l’on a.
    Je vous souhaite de vous retrouver, aussi proche et amoureux qu’avant car l’aventure d’une vie c’est avant tout l’amour.

    Sof

  3. Bonjour,

    Ton article m’a touché. Comme tu dis souvent quand on part en voyage on ne voit que le bon côté la plupart du temps on préfère éviter les mauvaises expériences.
    Même si ce n’est jamais simple de gérer une rupture, ce tour du monde vous a permis de vous ouvrir les yeux sur chacune de vos personnes de manière plus approfondi.Et je dirai que c’est nécessaire pour avancer…que cela casse ou pas, il faut avancer…

    Je vous envoie des ondes positives, courage 😉

  4. Bravo et merci Claudia pour ce partage de vie et difficulté personnel.

    Le seul conseil que je peux vous donner au delà de ceux que tu as mentionnés, c’est de vous donner du temps et d’être patient.
    Surtout ne pas reproduire dans votre couple nos réflexes de la société de consommation : ça marche pas, je jette, je trouverai mieux.
    Je n’ai pas su m’en rendre compte au bon moment, et pour moi c’est trop tard. Et je peux te jurer que ce qui suit vaut la peine que vous preniez sur vous pour ne pas en arriver là 😉

    Prenez soin de vous !
    Vous êtes beaux, pétillants et plein de vie. Alors un peu de patience et remettez vous sur les rails !

    Voyageusement,
    Alex

    • Clo & Clem
      Author

      C’est vrai qu’on a l’habitude de prendre et jeter facilement. On n’aurait pas été en voyage une telle dispute nous aurait séparé avec certitude. Finalement ce tour du monde nous offre bien plus que des paysages et des rencontres : ça nous permet d’avoir une vraie réflexion sur notre société, nos modes de vie, et plus sur nous-même dans le couple comme d’un point de vue individuel.

      Merci Alex pour ce beau message. Merci pour tout d’ailleurs parce que ton soutien nous a montré que finalement on ne prenait peut-être pas la mauvaise route.

  5. gaelle

    Je rejoints Mélanie et Alex, un grand merci pour ce partage des événements qui peuvent négatifs dans un voyage car tu aurais pu choisir pour toi, pour vous de ne pas en parler donc merci !
    Je n’ai pas vécu cette expérience mais il faut peut être du temps au temps comme on dit. En tout cas je vous souhaite bon rétablissement :), bon courage et bonne suite

    Amicalement,
    Gaelle

  6. Bonjour chère Claudia,

    Un grand merci pour cet article et cette sincérité.
    Effectivement, la problématique que tu mets en avant est justement l’une des choses qui pouvait me faire peur concernant notre tour du monde en couple.
    C’est bien entendu la suite au changement tant désiré qui est dure à gérer. Le bonheur est recherché et désiré, ça c’est une chose mais le vivre et savoir le vivre en est une autre, le quitter c’est beaucoup plus difficile. L’homme met du temps à appréhender ce bonheur. Le bonheur fait peur parce que ce n’est qu’un laps de temps ! (je te rejoins là dessus). Laps de temps qui est perçu différemment par les personnes. Mathieu, mon globecookoeur, vit le bonheur après, il préfère le souvenir, quant à moi, je préfère le vivre et le savourer pendant. C’est aussi lié à nos caractères : il est introverti et je suis l’inverse.

    Je suis vos aventures, et nous préparons également la notre avec une notion associative (nous soutenons 4 associations). Je ne pars pas la fleur au fusil. Je ne me dis en aucun cas que ce sera simple.
    Vous vivez une période difficile, mais bien entendu vous n’en sortirez que plus fort. Le bonheur et être heureux cela s’apprend. Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et surtout je vous souhaite de vous retrouver dans le bonheur.

    On n’est jamais si malheureux qu’on croit ni si heureux qu’on avait espéré.

    Bonnes aventures à vous.

    • Clo & Clem
      Author

      Je crois que je suis repartie en me disant que cette fois c’était la bonne : on allait être heureux à 100%. Du coup je n’ai pas compris Clem et sa peur d’être heureux.
      C’est drôle, je remarque que c’est bien souvent le garçon qui est introverti :p

      Bon voyage à vous, on a tenu le choc donc si jamais ça vous arrive on peut s’en sortir plus fort donc courage 🙂

      Tenez nous au courant !

  7. Fanny

    Article très touchant et quelque part plein d’espoirs. Cette aventure vous a poussé à vous révéler comme vous êtes réellement, la vraie personnalité ressort, car comme tu le dis, on doit puiser dans ses ressources les plus profondes lorsqu’on part loin de ses repères. Et tu as appris qui était réellement Clément grâce à cette aventure. Je suis persuadée que ça ne fera que vous renforcer si chacun accèpte l’autre comme il est.

    La plus belle chose que les voyages apportent (ce n’est que mon opinion personnelle) c’est qu’on se découvre soi-même avant tout.

    Comme Alex l’a dit, prenez votre temps, ne forcez rien, tenez bon, gardez espoir et partagez. Après la pluie le beau temps 🙂

    Amusez vous et profitez de chaque petits instants de bonheur. Bon courage et bonne chance 🙂

    Fanny

    • Clo & Clem
      Author

      C’est ça : « La plus belle chose que les voyages apportent c’est qu’on se découvre soi-même avant tout ». Dans une vie de couple de tous les jours on se lève, on va au travail, on revient le soir et on passe finalement très peu de temps ensemble. En passant 24h/24 ensemble on va beaucoup plus loin.

  8. Joli article qui répond à mes interrogations et inquiétudes d’hier. Dame, c’est qu’à suivre vos aventures, je me suis prise d’affection pour vous. Vivre en couple est un voyage bien plus complexe que vivre un tour du monde. Alors, joindre les deux !
    Tu expliques de manière claire la juste évoution de chacun. Nous ne sommes pas statiques : l’évolution de chacun n’est pas linéaire et le voyage en 24/24 est un accélérateur de vie, pour le mieux ou pas.
    Je vous souhaite de tout coeur d’être le plus heureux possible, soit ensemble, soit séparément. Les périodes sombres font partie de la vie. Car sans la nuit, comment apprécierait-on la lumière ?

  9. Beau billet, très juste. Et même en se parlant, il y a parfois des choses qui nous semblent tellement évidentes que l’on en parle pas, comme s’il y avait une compréhension automatique, un accord tacite. Je viens de découvrir que je n’avais pas du tout la même idée que mon namoureux sur la façon de faire l’Eurovélo6, un projet dont on parle depuis 6 mois et qu’on envisageait de mettre en place au printemps prochain. Et pourtant on en parle tellement que je pensais que tout avait été dit.
    Comme quoi il y a toujours des zones cachés, et si au quotidien on peut s’en accommoder, nier les zones cachés, en voyage, elles peuvent être terribles pour le couple/la famille.
    Bon courage à vous deux.

    • Clo & Clem
      Author

      Merci beaucoup pour ce message positif ! En un sens ça fait plaisir d’en recevoir autant parce qu’on se sent moins seuls dans cette aventure, pendant les bons mais également pendant les mauvais moments. À plusieurs on est plus forts <3

  10. Je dois dire que cet article me touche beaucoup. Je suis pas du genre sensible pourtant là, ton article m’a ému Claudia.

    Le temps fera son effet sur vous deux et j’espère qui vous permettra de repartir sur de bonnes bases.
    Vous vous aimez et vous aimez ce que vous faites. C’est ça qui est important.

    Je vous souhaite un retour en grande pompe et surtout comme le dis la chanson  » tout le bonheur du monde « .

    Joyeuses fêtes les amis 🙂

  11. Votre message d’hier sur Facebook m’a occupé l’esprit toute la journée. Je n’arrivais pas à le croire.

    Bien sûr, voyager en couple, c’est une expérience qui peut être difficile. Je parle souvent d’accélérateur relationnel : la crise que vous vivez maintenant, peut-être aurait-elle tout de même éclater, mais d’ici quelques (dizaines) d’années … Le voyage permet d’en apprendre plus sur nous, notre conception du monde, du bonheur … et sur notre conjoint et notre couple.
    Et parfois un moment de réflexion en solo, pour se (re)trouver, penser à soi et ses maux … cela peut-être une bonne chose pour mieux se sentir et pouvoir mieux vivre en couple …

    Une bonne corde doit tenir … c’est tout ce que je vous souhaite. Prenez du temps pour vous, le reste importe peu. Par moment, on a juste besoin d’une pause avec toutes les perturbations extérieures … et parfois le travail que nécessite un blog peut en faire partie. Donc je suis ravie de vous lire … mais prenez votre temps 😉

    Je vous envoie des bonnes ondes à tous les deux.

    • Clo & Clem
      Author

      Merci Amandine pour ce message. Tu es bien placée pour le savoir je pense, voyager en couple n’est pas toujours simple (même si peu le disent), et le fait de bloguer n’arrange pas les choses car c’est du travail, beaucoup de travail même, tout ça sans parler des vidéos…

      Je crois qu’on accumule tout ce qui pourrait casser un couple : travail ensemble 24h/24

      Notre corde tiendra, si cette dispute ne nous a pas séparé je pense que rien d’autre ne le pourra. On a tous les deux appris beaucoup de cette histoire : rien n’est jamais acquis pour toujours 🙂

  12. Salut à toi, femme honnête 🙂
    C’est drôle, je te suivais depuis peu de temps (je suis une petite nouvelle de la blogosphère) et c’est le premier article à toi que je lis. Alors je vais filer lire les autres, qui disent votre bonheur et votre joie, votre amour.
    ça ne bouge pas, ça, c’est gravé partout où vous êtes allé ensemble. Et que tu partages tout ça, c’est un bel appel, une belle bouffée d’air que tu offres à ton couple.
    Nous sommes tous des îles qui cherchent à s’explorer, mais le coeur reste secret, ça fait la beauté des rencontres.
    Je ne suis sûre de rien, je ne dirai pas « ça ira mieux »,
    ce dont je suis sûre : tu mettra du bonheur dans la route que tu prendras, peu importe laquelle c’est.
    Tu me donnes du courage, merci pour ça.

  13. Bonjour Claudia et Clément 🙂
    Je vous ai découvert via la page Facebook d’Alex de Vizeo et quel plaisir de parcourir votre site et de regarder vos vidéos. Ce que vous avez construit et construisez encore font rêver les gens et les font rire. Ensemble, vous avancez, vous reculez et tant mieux, ces moments vous rendent vivants. Au final, peu importe le résultat, c’est le chemin qui compte. De notre côté, nous sommes partis en famille, et je ressens ce que tu mentionnes. Ce bouleversement qui permet de mieux comprendre ce que nous sommes mais surtout mieux connaître l’autre, les autres qui voyagent avec nous. Et enfin accepter l’autre dans sa différence. Le voyage permet d’avoir le temps de le faire et c’est salvateur pour l’avenir en commun ! Je vous souhaite de repartir sur des chemins doux, bienveillants et positifs. Fanny.

    • Clo & Clem
      Author

      Le voyage permet effectivement d’avoir le temps. Je pense qu’une telle dispute dans notre vie d’avant aurait séparé pour de bon notre couple. Le voyage tue ou rend plus fort. Merci pour le message, bienvenue 🙂

  14. Rhhhaaaaa comme j’ai l’impression de me voir. Même si cela ne te consolera pas, je vis la même chose depuis quelques temps. Voilà deux ans que nous sommes sur la route. Comme tu le dis si bien, on a pas tous la même conception de la vie, et un voyage au long cour on n’en ressort pas indemnes, on change, on évolue et souvent pas dans la même direction. Il y en en chacun d’entre nous une remise en question profonde et intime, que l’autre ne voit pas forcement.
    Mes parents me disant toujours : « L’important se n’est pas de se regarder l’un l’autre, mais regarder ensemble dans la même direction ! » euh bein plus facile à dire qu’à faire.
    Lui est sédentaire, introverti, enfance de merde, meurtri..moi, nomade, extraverti et enfance heureuse ! Comme toi le bonheur je l’exprime et lui l’étouffe, rien ne sort ! Tout nous éloigne de plus en plus…et pourtant cela fait 14 ans que nous vivons ensemble…. il faut parler, échanger mais ça sa ne fonctionne qu’avec quelqu’un qui le veut et qui arrive à exprimer ses émotions…on est pas tous constitué de la même façon se qui n’arrange rien.
    J’espère sincèrement que vous sortirai de cette situation et plus fort de votre relation.
    Cindy

    • Clo & Clem
      Author

      C’est exactement le problème : quand l’un est est introverti et n’arrive pas à exprimer ce qu’il ressent c’est difficile d’avancer dans la même direction.
      J’espère que ça s’arrange de votre côté, il faut s’accrocher et penser aux autres moments magiques qui valent la peine !

  15. Carmen

    Bonjour
    Je viens de lire ton article. C’est ma fille Victoria qui m’a conseillé de lire votre blog Clo et Clem. Je rêve de voyages, de nature, de découvertes, de rencontres….Victoria est en Suède : Erasmus quand tu nous tiens !!!!
    Elle va certainement en découvrir d’autres des pays : là elle revient de Laponie et ses photos donnent envie. Elles concrétisent des rêves que j’ai depuis longtemps. Je voyage par procuration !!!
    Mon expérience du couple me fait dire que nomade ou sédentaire, en France à Paris, en Tanzanie ou en Finlande, un couple reste un couple.
    Vous avez eu des moments de doutes et de bonheur, des moments d’écoute et d’incompréhension, des moments de sérénité et d’incertitude …….comme tous les couples.
    C’est l’appel du voyage qui peut vous fédérer. Une dernière banalité : il y a des hauts et des bas dans la vie de couple….il vous faut trouver les ressources pour ne pas faire de ces bas une rupture !!!
    que le voyage continue !!!
    Carmen

    • Clo & Clem
      Author

      Merci beaucoup Carmen pour ce message de soutien. Bienvenue dans le navire Clo & Clem alors 🙂
      C’est exactement ça pour la vie de couple, des hauts et des bas, mais en voyage c’est décuplé dans un sens comme dans un autre. Heureusement, notre envie de continuer le voyage ensemble a repris le dessus 🙂

  16. Nadine Fontaine

    Partir s’établir dans un autre pays, tout quitter, famille et amis, n’est pas si différent…
    Après l’euphorie du projet, le déménagement, l’installation, la réalité est toute autre. On le vit actuellement et c’est très dur. Les choses changent, la perception du vécu et les sentiments pour l’autre aussi.
    Espérer tenir le choc, c’est tout ce qui importe mais à quel prix ?

  17. En voyageant, on accélère la vie et on devient ce que l’on est et donc on peut s’éloigner plus vite que prévu.
    ça m’est arrivé aussi…
    Mais quoi qu’il en soit, il ne peut en ressortir que du bon car vous connaîtrez mieux vos limites, vos failles et vos envies, individuelles ou à deux !
    Et bravo pour la franchise et la pudeur avec laquelle vous abordez ce sujet douloureux !

  18. Magnifique façon d’expliquer le voyage et le bonheur, à deux. Simple mais beau. D’être seul ou à deux, c’est une magnifique expérience de vie, à faire en tout cas. Bonne continuation à vous deux et je vous souhaite le meilleur pour la suite et encore de supers articles !
    Julie

  19. Merci pour cet article sincère, qui montre un peu « l’envers du décor »… et surtout, bravo pour avoir été capables d’en parler ensemble et de vous redonner une chance !
    Et puis, égoïstement ton article me montre que nous ne sommes pas le seul couple à avoir traverser des moments tumultueux en voyage longue durée 😉 Nous sommes pour notre part rentrés séparément de notre voyage, mon ami décidant d’écourter d’un mois et demi, et moi de continuer seule. Et puis finalement, on prépare un nouveau départ longue durée ensemble… en ayant tiré les leçons de notre expérience !
    Bonne continuation à vous !

  20. Julie

    Bonjour,

    Je vous écris car j’ai besoin de conseils précieux. Mon copin m’a annoncer récemment qu’il voulais que l’on fasse le tour du monde ensemble. Seulement je comptai faire une licence cette année en alternance et j’ai un appartement (j’essaye aussi de vaincre ma peur de l’avion).De plus on sera H24 ensemble et malgré que l’on soit complice et complémentaire cela risque de nous séparer ou de nous renforcer?

    Comme j’ai toujours eu la peur de l’inconnue et que je suis craintive de nature malheureusement… Est-ce-que je prend la bonne décision de le suivre?

    C’est comme si il y avait deux voix dans ma tête l’une me dit de foncer que je suis jeune (j’ai 23 ans) et que c’est maintenant qu’il faut que je le fasse et l’autre me dit de redescendre sur terre car je vais louper un an de licence, que il faut savoir que je prendrai tout le temps l’avion et que je laisserai mon appart .

    Que me conseiller vous?

    PS: Merci de ne pas me juger et de m’aider surtout à prendre la direction malgré mes craintes.

  21. Bonjour Claudia et Clément,
    Nous préparons un tour du monde pr fin 2017 en couple et j’aimerai vous dire merci pour vos articles toujours très justes, touchants et surtout plein de sincérité !! Je dévore votre blog de A à Z (pas vraiment dans l’ordre mais peu importe ;-)) et je dois dire que ça m’aide et me motive bcp dans notre projet. Vous êtes une vraie source d’inspiration alors bravo et belle continuation !! 🙂
    Krystel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *